Le premier constructeur japonais, installé depuis 1999 et opérationnel en 2001 à Onnaing, à valenciennes, dans le département Nord de la France, a annoncé en fin août 2019, la création de 500 postes sur son site dans cette région. Pour mieux comprendre l’enjeu de cette annonce, retour sur cette actualité.

Une annonce fracassante et bien préparée

L’annonce de la création d’emplois par Toyota Onnaing a déjà été attendue depuis le passage du président de la République française, Emmanuel macron le 22 janvier 2018 dans le site nordiste. En annonçant un investissement de 300 millions d’euros par Toyota sur le site, une création d’emplois de 800 postes, au total, a alors été attendue pour l’année 2018, 2019 et 2020. C’est en juillet 2019 que la campagne a été annoncé, mais n’a vraiment pris forme que cet été (début septembre).

Le recrutement vise 500 postes pour cette année 2019 dont la majorité est recrutée par un Contrat à Durée Déterminée de 18 mois. Ces nouvelles recrues compléteront à 4 500 le nombre de salariés dans le site.

Avec cette annonce, Toyota confirme son engagement de rester en France et de continuer à produire la voiture phare qui a fait son succès dans le pays à savoir la Toyota Yaris, sous sa forme hybride.

Une collaboration avec pôle emploi

Pour organiser ce vaste plan de recrutement, le géant de l’automobile collabore avec pôle emploi. Pour accéder et postuler à ces postes, le candidat doit alors se rendre sur le site officiel de pôle emploi et non sur le site de Toyota.

Les profils attendus

Les intéressés qui veulent postuler pour les postes proposés doivent suivre la procédure habituelle de recrutement. Ainsi, ils devront, d’une part, passer une étape préliminaire pour les tester sur leur capacité technique et leur moralité. Et d’une autre part, ils devront passer un entretient final. Selon les responsables au sein de l’entreprise, les débutants sont acceptés à condition qu’ils remplissent les conditions exigées. Les prétendants sélectionnés doivent suivre une formation avant de prendre le poste. Il est enfin à remarquer que l’usine n’offre pas à ses employés un service de transport personnel. De même, il n’y a pas de transport en commun passant sur le lieu où se trouve l’usine. En conséquence, les candidats sélectionnés doivent se préparer pour un moyen de transport autonome.

Les enjeux de cette annonce pour la France

Le taux de chômage en France est aujourd’hui à son niveau le plus bas. Il est, en juin, selon les chiffres officiels, à 8,5 % par rapport aux personnes en activité (hors Mayotte). L’annonce de cette vague de recrutement va encore jouer, sur la réduction de ce taux en France, voire même son développement. En effet, il est rappelé, que selon l’Organisation des Nations Unies, la création d’emplois doit être une priorité pour un pays car elle est une pierre angulaire du développement. Selon les observations, la pauvreté recule lorsque la majorité de la population a un travail décent qui leur permet de vivre et de se développer.